L'urne cinéraire ou urne funéraire

Durant l'Antiquité, le premier usage d'une urne était de puiser de l'eau dans un puits. A ce mot "urna" il a été ajouté le nom commun "cinis" signifiant cendres. Les urnes cinéraires devinrent alors des vases (ou amphores) recueillant les cendres mortuaires.

Les premières urnes funéraires apparurent sous l'Age du Bronze où des nécropoles en contenant par dizaines ont été découvertes. Ces sites funéraires furent localisés sur une zone s'étendant de la vallée du Rhône montant jusqu'à "Tamise" (en Belgique flamande) pour se déployer dans l'actuelle Europe Centrale. 

De l'Age du Bronze à l'Antiquité, la crémation était pratiquée par les familles aisées des civilisations étrusques, grecques et romaines.

Suite à des fouilles archéologiques il a été trouvé dans les différentes sépultures antiques des urnes marquants, par leur forme et la richesse de leur travail, l'évolution des rites funéraires.

Nous y trouvons des urnes cinéraires : 

urne-cineraire-antiquite-terre-cuite-cendres-humaines-vaucluse
Urne en terre cuite
urne-funeraire-biconique-cremation-etrusque-romaine-grecque-egypte-antique
Urne biconique
urne-cinerair-amphore-recueil-cendres-obseques-cremations-avignon-orange-carpentras-cavaillon
Urne amphore
urne-cineraire-verre-souffle-cremation-etrusque-romaine-italie-europe
Urne en verre soufflé

urne-cineraire-canope-etrusque-musee-italie-visage-personne-personnage
Urne canope
urne-funeraire-cabane-antiquite-etrusque-antique-siecle-9-11
Urne cabane
urne-cinerair-sarcophage-inhumation-cendres-humaines-enterrement-pleine-terre-mort-defunt
Urne sarchophage

 

La crémation sera abandonnée par le Christianisme au VIème siècle après Jésus-Christ car contraire au principe de la résurrection de la chair.

1 300 ans plus tard réapparaît cet usage en France avec la loi de 1887 ou tout individu peut organiser librement ses funéraires civiles ou religieuses.

Les caractéristiques d'une urne funéraire ou cinéraire :


Aujourd'hui, l'urne cinéraire est définit comme un réceptacle fermé servant à accueillir l'intégralité des cendres de la personne décédée. Celle-ci porte une plaque d'identification ainsi que le nom du crématorium ayant réalisé l'opération funéraire. (article L 2223-18-1 CGCT).

 

- Une urne funéraire possède un cendrier accueillant les cendres du défunt. Ce cendrier peut soit être inséré dans une enveloppe décorative soit ne former qu'un avec celle-ci. Il n'existe pas de recommandations quant aux matériaux utilisés. Le choix est laissé au fabriquant ou au créateur.

Concernant le matériaux, le choix pour la famille endeuillée est très large. Vous pouvez trouver :

Des urnes de dispersions (pleine nature, pleine mer ou jardin du souvenir) :

urne-en-carton-decoree-a-b-cremation-cremation-crematorium-nimes-avignon-orange-pompes-funebres-service-funeraire-centre
Urne en carton
urne-en-carton-decoree-pas-chere-dispersion-pleine-nature-jardin-souvenir
Urne en carton décorée
urne-sel-dispersion-pleine-nature-incinerateur-crematorium
Urne en sel
urne-sable-pleine-dispersion-nature-obseques-cremation-pompes-funebres-vaucluse-avignon-carpentras-orange-cavaillon-sorgues
Urne en sable

Des urnes d'inhumation (inhumation dans un columbarium, cavurne ou sépulture) :

urne-en-metal-inhumation-cimetiere-obseques-cremation-enterrement-pas-cher
Urne en métal
urne-en-aluminium-rouille-pas-obseques-cremation-orange-centre-funeraire
Urne en aluminium
urne-resine-laquee-peinte-boule-cendres-funeraires-cremation-pas-chere
Urne en résine laquée
urne-bois-inhumation-dans-concession-familiale-enterrement-cremation-avignon-crematorium
Urne en bois

urne-en-bambou-bois-cineraire-funeraire-obseques-vaucluse-avignon-orange-carpentras-cavaillon
Urne en bambou
urne-en-laiton-inhumation-obsequk-enterrement-devis-gratui
Urne en laiton
urne-bio-arbre-inhumation-concession-pleine-terre-enterrement
Urne bio pour pleine terre
urne-ceramique-inhumation-sepulture-funeraire-cineraire-cimetiere
Urne en céramique

Des urnes à sceller sur un monument funéraire :

urne-en-granit-scellement-monument-funeraire-inhumation-gravures
Urne en granit
urne-en-albatre-scellement-sur-monument-funeraire-concession
Urne en albâtre
urne-pierre-inhumation-sepulture-granit-funeraire-cineraire-enterrement-porte-frontale
Urne en pierre
accessoires-oiseaux-poudre-de-marbre-urne-funeraire-cineraire-granit
Options pour urnes

- Concernant la dimensions et la contenance des urnes, il n'existe aucune réglementation en vigueur. Toutefois, il est indiqué dans le CGCT (article L 2223-18-1) que l'intégralité des cendres cinéraires doit y reposer.

Actuellement, les fabricants commercialisent des urnes de 3,5 litres environ. Mais sur le terrain, les crématoriums constatent que selon la corpulence des personnes décédées et le matériau employé pour la fabrication du cercueil, le litrage peut se voir supérieur au volume proposé par les industriels. 

Depuis peu, les crématoriums préconisent aux opérateurs funéraires de fournir des urnes cinéraires avec une contenance d'au moins 4 litres voire 5 litres lorsqu'ils vendent un cercueil en carton aux familles endeuillées.

L'urne cinéraire au crématorium :


- La famille a la possibilité d'acheter une urne cinéraire sur un site internet, chez son opérateur funéraire ou directement au crématorium. Chacun de ces trois acteurs est libre de ses prix, il convient alors à la famille endeuillée de bien comparer les tarifs.

- Le jour de la crémation, l'urne funéraire est contrôlée par un membre du personnel du crématorium. Il contrôle son état, que les accessoires soient présents ou non (colle, enveloppe de protection, visserie,...) ainsi que la plaque d'identité et celle précisant le lieu de crémation.

L'urne cinéraire n'étant pas légiférée, celle-ci peut également être une urne de prêt ou ayant déjà servie.

- Une fois l'opération funéraire terminée, après retrait des métaux présents, les calciques osseux sont placés dans l'urne cinéraire.

Les cendres du/de la défunt(e) ne peuvent être mélangées à d'autres cendres (humaines ou animales). 1 urne = 1 personne même si l'urne a déjà été utilisée...

- Si la personne pourvoyant aux funérailles précise qu'il y aura une dispersion des cendres par la suite, l'urne n'est pas scellée. Si une inhumation est toutefois prévue, l'urne est scellée de façon à pouvoir être réouverte en cas d'une éventuelle exhumation de celle-ci dans le cadre d'une future dispersion des cendres.

- L'urne cinéraire peut être récupérée :

par l'opérateur funéraire qui la remettra à la personne qui pourvoit aux funérailles ou toute autre personne sur accord de la personne qui pourvoit aux funérailles,

par la personne qui pourvoit aux funérailles ou toute autre personne sur accord de la personne qui pourvoit aux funérailles avec présentation de sa pièce d'identité,

 

pompes-funebres-operateur-funeraire-vaucluse-avignon-carpentras-cavaillon-orange-creamtorium

A SAVOIR :

 

La règle citée ci-dessus vaut pour toute crémation. Que ce soit pour la crémation d'un corps suite à un décès ou suite à une opération d'exhumation de corps.

 

Il convient de savoir qu'une opération de regroupement de corps peut être réalisée en vue de faire de la place dans une concession. Par contre, si tel est le cas, aucune opération funéraire de crémation ne pourra être envisagée sur ce reliquaire. La loi est claire : hormis 2 exceptions, il ne peut y avoir qu'un seul corps dans un cercueil (article R 2213-16 CGCT) et il ne peut y avoir qu'une seule personne dans une urne cinéraire (article L 2223-18-1 al 1 du CGCT).

 

Récapitulatif :

- 1 corps dans un cercueil = 1 urne cinéraire,

- 1 corps dans un reliquaire = 1 urne cinéraire,

- plusieurs corps dans un reliquaire = pas de crémation,

- 1 corps dans 2 urnes cinéraires = interdit,    

- 1/2 corps dans 1 urne cinéraire et 1/2 corps dispersé = interdit.    

Les endroits ou peuvent reposer l'urne funéraire dans l'attente de sa destination finale :


La détention temporaire d'une urne cinéraire n'est pas une activité du Service Extérieur des Pompes Funèbres décrit par l'article L 2223-19 du CGCT. De ce fait, dans l'attente de sa destination finale, l'urne cinéraire peut reposer à 4 endroits :

- L'urne cinéraire peut  reposer au crématorium durant un certain laps de temps dans l'attente de sa destination finale. Ce délai ne pouvant dépasser 1 an (article L 2223-18-1 al 2 du CGCT). Dans la pratique, les crématoriums ont tendance à offrir le premier mois puis à facturer les 11 mois suivants.

Si le délai d'un an est dépassé et qu'aucun membre de la famille ne se soit manifesté, le crématorium est en droit de disperser les cendres au jardin du souvenir du crématorium ou du cimetière du lieu de décès (article L 2223-18-1 al 3 du CGCT).,

- L'urne cinéraire peut  reposer dans un lieu de culte durant un certain laps de temps dans l'attente de sa destination finale. Ce délai ne pouvant dépasser 1 an (article L 2223-18-1 al 2 du CGCT) et l'obtention de l'accord de l'association gérant le culte doit être obtenu.

Si le délai d'un an est dépassé et qu'aucun membre de la famille ne se soit manifesté, le lieu de culte est en droit de disperser les cendres au jardin du souvenir le plus proche ou du cimetière du lieu de décès (article L 2223-18-1 al du CGCT).,

- L'urne cinéraire peut reposer quelques jours au domicile de la famille en vue de sa destination finale (inhumation dans une concession ou dispersion des cendres),

- L'urne cinéraire peut reposer quelques jours chez l'opérateur funéraire mandaté en vue de sa destination finale (inhumation dans une concession ou dispersion des cendres),

Les endroits ou ne peuvent reposer l'urne funéraire :


- Une urne cinéraire ne peut reposer chez un opérateur funéraire tel que le propose les crématoriums (jusqu'à 1 an maximum),

- Une urne cinéraire ne peut reposer dans un domicile de façon définitive depuis la loi du 19 décembre 2008 (article 16 de la loi N° 2018-1350 relative à la législation funéraire).

Cette loi n'a pas d'effet rétroactif. Toutes les urnes conservées au domicile avant cette loi peuvent y rester.

Les différentes destinations possibles des urnes cinéraires :


L'article L 2223-18-2 du CGCT précise les différentes destinations finales possibles pour l'urne cinéraire. Ces destinations sont :

- inhumation dans un cimetière, un site cinéraire ou un terrain privé sur accord de la préfecture. L'urne funéraire est alors placée à l'intérieur d'un monument funéraire, dans une concession "pleine terre" si elle n'est pas biodégradable, dans une case de columbarium ou dans un cavurne.

L'urne cinéraire peut également être scellée sur un monument sous réserve qu'elle puisse résister aux intempéries.

- dispersion des cendres cinéraires en pleine nature sauf exceptions,

- dispersion des cendres cinéraires dans un espace aménagé dans un cimetière ou dans un site cinéraire (en utilisant une urne biodégradable, un dispersoir ou une urne classique non scellée par le crématorium).

 

La destination finale est prise soit par la personne décédée ayant, au préalable eu le soin d'informer de manière manuscrite ou orale ses souhaits, soit par la personne pourvoyant aux funérailles (article L 2223-18-2 CGCT).

pompes-funebres-operateur-funeraire-vaucluse-avignon-carpentras-cavaillon-orange-creamtorium

A SAVOIR :

 

Les cendres peuvent êtres dispersées en pleine nature... Mais que devient le statut de l'urne funéraire à ce moment là ?

 

Comme dit au tout début de cet article, l'urne cinéraire est vue par le législateur comme un simple réceptacle accueillant les restes humains de la personne décédée.

Aucun texte de loi ne mentionne les caractéristiques d'une urne cinéraire. Il est juste demandé de pouvoir identifier la personne reposant à l'intérieur.

De ce fait lorsque l'urne cinéraire est vidée de la totalité des cendres du défunt (article 16 du code civil), celle-ci redevient un simple objet pouvant être détruit - conservé ou jeté.

Le transport de l'urne funéraire :


- Pour les transports en France (ou dans les Territoires d'Outre-Mer) :

La législation encadre moins le transport de l'urne funéraire. Celui-ci peut être effectué par un particulier ou un professionnel du funéraire. La responsabilité incombe à la personne prenant en charge l'urne funéraire puisque celui-ci doit respecter la dignité et la décence dues au corps humain (article 16-1-1 du code civil).

Suite à la question écrite N° 12738 du Sénateur Yves DETRAIGNE, la réponse ministérielle publiée au JO Sénat du 02/10/2014 à la page 2250 précise tout de même la manière dont doit être réalisé le transport.

S'il est prévu un transport par fret (route - mer - air - voie ferroviaire), le transporteur doit alors être informé qu'une urne funéraire est présente. A ce moment là, l'urne cinéraire doit être déposée en main propre au lieu de départ par la personne qui pourvoit aux funérailles ou un mandataire et doit être récupérée en main propre au lieu d'arrivée. 

Un transport par voie postale tel l'envoi d'une simple lettre ou un colis est inenvisageable. Pour le gouvernement, une urne funéraire doit être accompagnée afin d'éviter qu'elle ne s’abîme voire ne se brise.

 

- Pour les transports internationaux :

L'article R 2213-24 du CGCT précise que la préfecture du lieu de fermeture du cercueil délivre l'autorisation de sortie du territoire de l'urne cinéraire.

 

Ces formalités doivent être respectées pour tous transports :

- France métropolitaine <-> DOM-TOM,

- France -> Etranger.

 

Pour établir son arrêté, le Service de la Préfecture va demander les informations suivantes :

- Date et heure de la sortie du territoire. Si transport maritime, aérien ou ferroviaire, il convient d'indiquer les informations complémentaires liées au type de transport,

- copie(s) de(s) la pièce(s) d'identité de(s) la personne(s) prenant en charge l'urne cinéraire,

- Une attestation de non-contagion n'est pas nécessaire puisque le contenu de l'urne funéraire est stérile par nature.

(Article écrit le 19 avril 2020 par Frédéric)